Le vignoble languedocien s’étend principalement sur trois départements, de l’Aude au Gard en passant par l’Hérault et s’étire désormais même vers les Pyrénées-Orientales avec la nouvelle aire de l’appellation régionale AOP Languedoc. 

C’est sur cette zone géographique que l’on trouve les 18 Appellations d’Origine Protégée qui totalisent une surface de 40 000 hectares. Inutile de préciser qu’une telle superficie est le théâtre d’une grande diversité de terroirs, avec, pour chacun d’eux, des sols, des climats et des cépages divers et dont les différents mariages en font des vins uniques. Les contrastes sont nombreux entre les rigueurs des contreforts des Pyrénées et du Massif Central et les douceurs des rives de la Méditerranée. 

En 30 ans, la main de l’homme a transformé le vignoble languedocien. Le Grenache, le Mourvèdre et la Syrah sont devenus les cépages vedettes des nouvelles plantations. La vinification séparée des cépages- et l’art de leur assemblage - puis les modes d’élevage paysagent à leur tour les A.O.P. du Languedoc pour offrir des vins structurés et épanouis. 

Et 2007 voit la consécration de tous ces efforts avec la reconnaissance officielle de l’appellation régionale AOC Languedoc, appellation de référence et socle de réorganisation de l’ensemble de la gamme des AOC du Languedoc qui n’a d’autre ambition que de devenir la première AOP du plus grand vignoble du monde…